La Bible de la Bière et des Brasseries - www.biblebiere.com
Le plus grand référentiel mondial connu à ce jour
Markt 1
B-8480 Ichtegem
BELGIQUE
Tél : +32 (0) 51 58 81 16 / Fax : +32 51 58 24 46

Fondation 1830
Production 20000 HL
Contact Web / Mail
Facebook

... Localisation en cours ...
La bible de la Bire
Au coeur de la Flandre occidentale, à portée de trait de la voie à grande circulation Roeselaere-Oostende, se situe Ichtegem, paisible village sans histoire n'obtenant la vedette par le passé que par la présence de trois brasseries sur son territoire.
Ce jour, pas plus qu'une seule brasserie continue ses activités. située au pied de l'église St Michel, datant du 17e siècle, la brasserie artisanale Strubbe - appelée La vierge de Gand par le passé est aussi agée que notre pays.
En 1830, Carolus Strubbe quitta la ville marchande de Tielt pour tenter sa fortune à Ichtegem, village du lin. Il s'installa comme fermier et brasseur: en été il labourait ses champs et en hiver il s'occupait de son germoir et de sa cuve matière. C'était encore l'époque où les brasseurs cultivaient eux-mêmes les matières premières indispensables. Non seulement l'orge et les autres céréales, mais dan beaucoup de cas même le houblon. Les fûts et les cuves étaient répaient réparés, si ne pas fabriqués, à la brasserie même, souvent avec du chêne de propre culture. cette méthode artisanale explique pourquoi les tonneaux à bière étaient tellement différents de taille et dès lors, de contenu.
Dès sa fondation la brasserie est restée en possession de la famille, de père en fils, le long de six générations. Carolus Strubbe se fit succéder par son fils Louis, lequel passa la fourquette à son fils Médard qui changea l'ancien nom de la brasserie en brasserie Strubbe avant d'en passer l'exploitation à son unique fils Aimé, deux fils diplômé Gilbert Strubbe, qui devenait brasseur en chef et son frère Etienne Strubbe, responsable pour la commercialisation et l'administration. Aujourd'hui la brasserie est dirigée par Norbert Strubbe, qui a succédé son pére Etienne, et Marc, fils de Gilbert, qui dirige la production.
Dans le lointain des temps, chaque village avait au moins une brasserie. En 1900 notre pays comptait, pour ses 6 700 000 habitants, 2 632 communes et 197 821 débits de boissons, exactement, 3 223 brasseries. Ce jour, il n'en reste même plus cent. Que la brasserie Strubbe a su survivre, elle le doit au fait que toutes les générations, de Carolus Strubbe à Marc Strubbe, donc tout le long des 165 années, ont continué à investir dans leur propre entreprise. Pour le prestige, la plupart des autres brasseurs n'ont pas fait cela, come ils préféraient de loin investir leur argent dans l'achat de maisons, pour les convertir en débits de boissons qui étaient obligés de s'approvisionner chez eux. Ils avaient bien tort parce que dès le début du 20e siècle le nombre de débits de boissons était en chute libre: de 197 821 en 1900 jusque 152 200 en 1920 et 85 000 en 1950. Pour l'instant, il n'y en a plus que 30 000. Le nombre diminuant des habitués et la réduction des loyers d'une part, ainsi que les retards technique et qualitatif de la production d'autre part, ont obligés de maints brasseurs à fermer leur entreprise.
Les plus importants investissements chez Strubbe ont eu lieu en 1978, lorsque la brasserie Aigle-Belgica (ancienne brasserie De Meulemeester - Verstraete) s'est fait reprendre par Piedboeuf (maintenant Interbrew) qui passa au démonntage de l'installation brassicole. Toutes les installations de brasserie en cuivre utilisables (e.a. un extracteur de houblon) prenaient la route de Brugge a Ichtegem, où elles étaient caressées comme des bijoux.

En 1986 les cuves à fermenter ouvertes cédaient la place à quatre réservoires cylindro-coniques de 150 hl., permettant ainsi de travailler plus rapidement et dans des conditions plus stériles, tout en supprimant l'emploi des agents conservateurs. Par ces investissements la brasserie Strubbea su moderniser son parc de machines et son aire de stockage sans compromettre les méthodes de production traditionnelles. Par le gain d'importance des bières régionales dès le début des années 90, des silos à malt on été réintroduits. la brasserie à Ichtegem produit son propre énergie, ce qui est unique au monde des brasseurs. Un moteur de 200 cv provenant du service du pilotage, accouplé à un générateur, fournit toute l'électricité dont la brasserie a besoin. Jusqu'en 1999 la brasserie s'est encore chargée de la production d'eau et de limonades. L'arrêt de cette production s'avérait indispensable pour creér la place pour l'extension de la ligne de remplissage des bières, de nouveau pour améliorer la qualité des bières, et de l'aire d'emballage.

La Brasserie Strubbe produit les 12 bières suivantes :
Dikke Mathile
Doedel
Edel-Bräu
Houten Kop
Ichtegem's Oud Bruin
Krieken Bier
Strubbe Oud Bier
Strubbe Oud Bier
Strubbe Pilsen
Strubbe Pilsen
Super Pils
Vlas Kop

La Brasserie Strubbe brasse sous Licence la bière suivante :

(c) 2000-2017 La Bible de la Bière et des Brasseries