La Bible de la Bière et des Brasseries - www.biblebiere.com
Le plus grand référentiel mondial connu à ce jour
Guido Gezellelaan, 49
B-2800 Malines
BELGIQUE
Tél : +32 (0) 15 287 147 / Fax : +32 (0) 15 287 148

Fondation 1873
Maître Brasseur Charles Leclef
Production 4000 HL

S'il n'y a pas de repère sur la carte, Google n'a pas réussi à la localiser ...

Le premier document écrit, retrouvé aux archives de la ville remonte à 1369, ce qui nous permet de croire qu'il s'agit bien d'une des plus anciennes brasseries de Belgique. Ce document est un livre de comptes où "Jan in de Anker" payait son denier au Chapitre de Saint Rombaut. Il n'est néamoins pas prouvé qu'il s'agit bien de cette brasserie-ci. Matthieu, fils de Jean, achète en 1443 le matériel de la brasserie de la ville car la ville ne brassait plus parce qu'elle n'arrivait pas à mener à bien le projet de brasser coûte que coûte de la bière de Haarlem. Une troisième référence historique se situe en 1471. Au début du 15ème siécle le béguinage de Malines représentait un tiers de la superficie de la ville. Ce béguinage disposait d'une importante infirmerie située à l'emplacement même de la brasserie actuelle, dont subsistent encore certains bâtiments datant du 15ème et du 16ème siécle et dont une partie fût l'ancien Refuge de Sint Bernard de l'Abbaye d'Hemiksem. En 1471, Charles le Téméraire, Comte de Flandre et Duc de Bourgogne accorde un privilège particulier exonérant des taxes et droits d'accises la bière brassée à l'infirmerie pour les béguines et leurs mandataires. Depuis cette époque la brasserie est donc restée intégrée dans ce complexe mais, hélas, le privilège n'existe plus à l'heure actuelle. Charles Quint, élevé à Malines par sa tante Marguerite d'Autriche, Gouvernante des Pays-Bas, appréciait la "Brune de Malines" et la faisait acheminer régulièrement, même après son abdiction, jusqu'en Espagne au couvent de Saint Yuste, car "le sang de la vigne lui convenait moins bien que la fille de l'orge". En 1550, les bâtiments fûrent rachetés par l'Abbé Grégoire Sarens. En 1873, la famille Van Breedam racheta la brasserie et fit construire une des premières brasseries modernes avec chaudière à vapeur. En 1909, on y construisit la première malterie en béton armé produisant le malt jour et nuit pour les brasseries environnantes. Vers les années cinquante, la concentration des brasseries conduisit à la fermeture de nombreuses petites et moyennes brasseries. L'amour du métier et l'intérêt particulier de la famille Van Breedam pour la période de gloire et de Malines sous les Ducs de Bourgogne, fut à l'origine de la reprise des traditions anciennes et l'on opta pour la fabrication de bières spéciales. La production de bière "pils légère" fût abandonnée et la Cervoise de Charles-Quint ainsi que la Brune de Malines fûrent ressuscitées. Autrefois quelques tonneaux de la première cuisson étaient toujours travaillés et fermentés séparément. Ils étaient destinés à l'usage de personnages haut placés et de la noblesse. Lors de circonstances particulières, fêtes importantes et parties de chasse on servait cette "grande bière". Dans une vieille chronique, nous lisons que cette bière Malinoise était bue particulièrement lors des chasses au renard "car elle réussissait à porter tant les cavaliers que leurs chevaux dans un état de pleine chaleur et faisait galoper de sorte que la chasse se déroulait toujours dans les meilleures conditions". Le nom "Carolus d'Or" se réfère à la pièce de monnaie en cours au temps de Charles-Quint. En 1990, Charles Leclef, 5ème génération de la famille Van Breedam, reprit la brasserie. Des investissements importants ont eu lieu pour rénover l'outillage de production. L'ensemble des bâtiments et du matériel a été remis en état et restauré. C'est ainsi que l'on continue à brasser sur place les trois bières Malinoises : Carolus d'Or, Brune de Malines et Carolus d'Or Triple. Les bâtiments de la brasserie sont ouverts au public avec salle d'accueil, café typique et restaurant. On y découvre un musée vivant où le passé et le présent s'appuient l'un sur l'autre en étonnante harmonie. En 1999 la brasserie ouvre un hôtel de 22 chambres dans des anciens locaux désaffectés ce qui pour lors est encore unique en Belgique.

La Brasserie Het Anker produit les 16 bières suivantes :
Anker Blond
Anker Bok
Anker Mechels Bruin
Blusser
Gouden Carolus Ambrio
Gouden Carolus Carolus d'Or
Gouden Carolus Christmas
Gouden Carolus Classic
Gouden Carolus Cuvée de l'Empereur Blonde
Gouden Carolus Cuvée de l'Empereur Brune
Gouden Carolus Easter Beer
Gouden Carolus Hopsinjoor
Gouden Carolus Triple
Mechelschen Bruynen
Mechelschen Reuzen
Toison d'Or Triple

La Brasserie Het Anker brasse / a brassé ponctuellement la bière suivante :


Version 2
(c) 2000-2017 La Bible de la Bière et des Brasseries
Fr